Un concours du Meilleur Francophone où tout le monde était « meilleur »

Permalink 0

SPFA poursuit son programme de manifestations consacrées à la Saison de la Francophonie 2019. Cette fois – ci il s’agissait du Concours traditionel pour le titre du Meilleur Francophone parmi les 8 Clubs Francophones de SPFA.

Samedi, le 6 avril nous avons eu le plaisir d’accueillir au bureau de SPFA les participantes du Concours qui représentaient les Clubs Francophones de SPFA d’Erevan, Gumri, Vanadzor, Goris, Etchmiadzine et Artashat.

Fière de disposer du plus vaste réseau de la Francophonie en Arménie, SPFA encourage les jeunes des régions à apprendre et approfondir leurs connaissances du français. Ainsi SPFA contribue largement, au travers de ses clubs, à la promotion de la Francophonie dans les régions, surtout là où le français n’est pas enseigné dans les écoles.

Le thème du Concours était « La Révolution de velours de 2018 dans ma ville ou dans mon village ».  Les participantes ont présenté des exposés très intéressants, sincères, pleins d’humour et de réflexions profondes sur la Révolution arménienne, ses particularités, ses chances de réussite et les risques d’échec.

Elles se servaient en même temps d’un vocabulaire parlé et vivant, agrémenté de termes et d’expressions politiques, démontrant une compétence orale d’un très haut niveau, qui a impressionné les spectateurs et les membres du jury.

Après une longue discussion animée, le titre du Meilleur Francophone a été attribué à la représentante du Club Francophone de Gumri, Laura Avétissian, qui, n’ayant appris le français qu’au Club, a pu à l’égal des autres participantes, étudiantes des Départements de Philologie Française de l’UEE et de l’Université Brussov, faire un très bon exposé.

Toutes les participantes ont eu de petits cadeaux pour leur participation active.

Les membres des clubs se sont séparés en se promettant de se retrouver très prochainement dans les locaux de SPFA.