Concours de la chanson francophone à SPFA

Toujours fidèle à sa mission de la promotion de la langue de Molière et des valeurs de la Francophonie, SPFA organise traditionnellement des manifestations culturelles qui se déroulent dans une atmosphère conviviale et chaleureuse. Le concours de la chanson francophone (française auparavant) est désormais l’une des manifestations culturelles les plus attendues  de la Saison de la francophonie. Cette année 9 jeunes chanteurs francophones et francophiles ont pris part au concours pour redonner la vie aux chansons francophones et pour émerveiller le public. Le 7 avril, le talent et le charme étaient au rendez-vous à SPFA. Le jury du concours était composé des professionnels de la chanson et des spécialistes de la langue française. La responsable de la francophonie à SPFA, Vartouhi Pétrossian, la responsable des projets sociaux de SPFA-Erevan, Hasmik Torozyan, le professeur de technique vocale de l’École musicale Alexandre Spendiarian, Meri Virabyan, ont jugé les participants sur quelques critères: prononciation et correction phonétique, voix, qualité d’interprétation et présence scénique, choix de la chanson. Bien que la compétition soit bien serrée les meilleurs ont été désignés par le jury. Le deuxième et le troisième prix ont été respectivement attribués à Maritsa Tilikyan et à Araqsi Khoylunts. Le premier prix ainsi que le prix du public ont été attribués à Ani Sayadyan, étudiante de l’Université française en Arménie, qui participait pour la première fois au Concours de la chanson francophone de SPFA. « Quand j’ai vu l’annonce, j’ai été vraiment surprise qu’il y ait une organisation pareille qui pourrait organiser une compétition de la chanson francophone, car il y en a vraiment peu. J’hésitais à participer parce que je pensais toujours que les concours ne pouvaient pas être justes ou qu’il y avait peu de chances d’être comprise. Mais je me trompais trop. Ils m’ont comprise, m’ont appréciée et m’ont inspiré. Et après tout, il est très important de se sentir valorisée par les professionnels« , a noté Ani. Responsable du Club des étudiants francophones d’Erevan , Lusine Nalbandyan Responsable du Club francophone Jeudi politique de SPFA, Shiraz Hovakimyan